Devenir serrurier dépanneur : le parcours à suivre

Devenir serrurier dépanneur : le parcours à suivre

16 mai 2017 0 Par jordane

Un serrurier dépanneur est un professionnel de la sécurité : il peut conseiller les particuliers et entreprises, vendre des serrures et bien sûr les installer. Mais la fonction la plus connue du serrurier reste celle du dépannage : quand on perd une clé, qu’on la casse ou qu’on se la fait voler, on le contacte afin qu’il se déplace pour débloquer la situation.

Les études à suivre pour devenir serrurier dépanneur

Il existe plusieurs filières permettant de déboucher sur la profession de serrurier dépanneur. En quelques années et sans avoir obtenu le baccalauréat, on peut suivre un CAP serrurier métallier – et éventuellement poursuivre sur un BP serrurerie métallerie. Il est également possible de suivre des études plus approfondies en passant un baccalauréat professionnel « ouvrages du bâtiment ». D’autres diplômes touchent à des professions voisines et peuvent être passés en vue de devenir serrurier : le baccalauréat STI2D, « sciences et technologies de l’industrie et du développement durable » et le BTS CRCI, « conception et réalisation en chaudronnerie industrielle ».

À noter que le CAP et le BP restent les diplômes les plus fréquents dans ce métier : ils permettent, en peu de temps et sans conditions d’accès trop handicapantes, d’apprendre toutes les techniques utiles pour un serrurier.

Serrurier : les qualités requises et le salaire

Les interventions d’un serrurier, au cours d’une même journée, peuvent se suivre et ne pas se ressembler. Ce professionnel doit donc être capable de faire face à toutes les situations, de s’adapter et de résister à la pression. Concrètement, certaines personnes qui attendent devant leur maison depuis trop longtemps ont tendance à s’agiter : le dépanneur doit agir sereinement et toujours réaliser les bons gestes pour être efficace comme le souligne l’entreprise Accesûr à Marseille.

Dans le domaine des serrures et de la sécurité, on mobilise de plus en plus de systèmes faisant appel à l’électronique. Il faut donc avoir un minimum de curiosité pour se tenir au courant des nouveautés et, si possible, les proposer à la clientèle.

D’autres qualités sont indispensables pour être serrurier : posséder le permis B, avoir un bon relationnel ou encore savoir travailler seul.